Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le plus beau jour de ma vie...

Publié le par sushi

Il fut aussi le plus douloureux, et le plus long de ma vie ! C'est avec un petit désespoir que j'ai vu le 5 novembre arriver, je m'étais tellement mise en tête que j'accoucherais avant terme, qu'au final j'appréhendais le dépassement de terme.

Ma petite puce était ponctuelle, le 5 novembre à 0h33 ont commencé les premières contractions. Une sacrée douleur comparé à celle que j'ai eu pendant la grossesse. Je vérifie le temps entre chaque contraction. Chéri se réveille vers 1h30, il m'entend gémir de douleur et me demande ce qu'il se passe. Il me conseille de prendre une douche chaude (c'est ce que la sage femme avait conseillé). Ca accélère les contractions, on décide vers 2h30 de se rendre à la maternité (de toute façon je devais m'y rendre dans la journée car j'étais à terme).

Une fois là bas, les contractions sont toujours douloureuses mais commencent à s'espacer au bout d'une bonne heure. Monito, examen, la routine quand on est enceinte, je me vois rentrer chez moi quand je sens les contractions s'espacer. La SF fait son retour dans la salle et me dit que, oh bonne nouvelle, je ne rentre pas à la maison. Elle me laisse sortir pour aller marcher et faire travailler le col, il est 6h du matin et on appelle les futurs grands mères pour les prévenir que l'on va surement passer la journée à la maternité.

7h15-30 retour en salle d'examen. Le col n'a pas bougé donc on me propose un bain aux huiles essentielles. Manque de bol, la SF revient quelques minutes après, il n'y a pas d'eau chaude. Elle me propose donc de me faire une piqure d'un produit dont j'ai oublié le nom, dérivé de morphine qui me passera la douleur mais qui me fera "voir des éléphants roses". Il est environ 10h quand on me change de salle et que la SF va me faire cette fameuse piqure. S'en suit quelques heures où les choses ne sont pas très claires pour moi. J'ai pas vu des éléphants roses, mais j'étais vraiment très "stone"!!!

Vers 14h la SF revient m'examiner, rien ne bouge, la piqure aurai du faire bouger le col mais rien. Lors de l'examen je perds une grosse partie du bouchon muqueux. Elle me propose de retourner marcher et d'en profiter pour manger un peu vu que je n'ai pas mangé depuis la veille au soir. J'approuve, j'ai faim et la nausée. Nous partons donc avec chéri marcher devant l'hopital, j'appelle mes parents qui nous rejoindront pendant que j'essaye de manger un sandwich. Echec total, j'ai trop envie de vomir. Là, je suis mal. Les contractions sont très douloureuses comme depuis le début, et les nausées me rendent vraiment pas bien. On décide de retourner en salle de pré travail vers 17h. C'est la déprime pour moi, je dis que j'ai envie de vomir, d'ailleurs je commence à vomir, je ne sais même plus à quelle moment (je vais continuer à vomir jusqu'à peu de temps avant l'accouchement !). Je n'en peux plus, je suis fatiguée, je souffre "pour rien", puisque les contractions sont douloureuses mais inefficaces. La SF me dit alors qu'elle va accélérer les choses, elle doit téléphoner au médecin. J'approuve et je crois les doigts pendant de longues minutes. Une auxiliaire entre dans la chambre, elle me dit qu'on me change de salle. "On va en salle de naissance". Halleluia ! Le médecin aurait donné son accord?!

Installée en salle de naissance la SF m'explique qu'elle va me faire une injection d'un produit qui va me faire rapprocher les contractions, et une fois qu'elles seront bien rapprochées et régulières, on pourra me poser la péridurale. Chouette, la fin du calvaire (que je crois !). Il est 18h30 quand elle me pose la perfusion. C'est très efficace, puisque vers 21h la SF m'examine, col ouvert à 4 (youhou il s'ouvre enfin!) et donc on va pouvoir me poser la péridurale. Elle me promet qu'elle sera posé avant 22h. Ce fut le cas. Je vous passe les détails pour celle qui désire un enfant, mais j'ai bien dérouillé quand ils m'ont piqué (oui il y avait 2 internes). Elle a fait effet très rapidement, la sensation est vraiment très bizarre, un énorme engourdissement dans les jambes. Je suis enfin soulagée.

Quand des vomissements me reprennent, je ne sais pas trop quelle heure il est. Je ne me sens pas bien, je suis allongée sur le dos chéri sonne pour appeler la SF car pas très pratique pour vomir. Je vomi dans le haricot et d'un coup tout le monde rentre dans la pièce (sauf la SF qui est en train d'accoucher une dame). Personne ne me dit rien au début. Puis quand la SF vient après son accouchement, elle me change de position et me dit que j'ai fais une chute de tension et que le coeur du bébé à fort ralenti... Bref, nous aurons tous les yeux rivés sur le monito jusqu'à la fin. Entre temps, les internes anesthésistes passent leur temps à faire des aller retour dans la salle de naissance car évidemment la machine ne fonctionne pas correctement et passe son temps à sonner. Et puis elle devient de plus en plus inefficace.

Minuit passé les contractions se font sentir, on sonne, la SF me dit qu'elle va appeler l'anesthésiste pour éventuellement me reposer une péridurale (oh non au secours). J'ai du changer de couleur car j'ai dis que non non c'était bon. Les 2 inséparables ont donc fait leur retour dans la salle pour vérifier en me mettant un coton mouillé sur plusieurs zones de mon corps. Ils ont mis une seringue directement au bout du cathéter, en changeant la dose. Ouf, je suis soulagée de mes contractions une seconde fois.

Vers 1h15-30, une fois que nous étions installé pour dormir un peu avec chéri (oui car la SF avait dit que ça ne serai pas pour tout de suite, alors repos en attendant), la SF vient dans la salle pour faire les papiers. Je lui dis que j'ai l'impression d'avoir envie de faire pipi et que ça pousse mais que j'ai peur de pousser. Un petit coup d'oeil sur le monito (le coeur ralenti encore), elle me remet sous oxygène (oui j'y suis passée plusieurs fois par le masque à oxygène j'ai oublié de le préciser), et décide de m'examiner quand même car je lui dis que ça pousse fort. Bingo, elle me dit que je suis presque à dilatation complète, elle appuie sur la sonnette pour que quelqu'un vienne, elle m'installe, je panique, elle le voit et se met à me parler. Je me calme, il faut que je pousse, il faut sortir cette petite puce qui s'affaiblie... Allez hop, à chaque contraction je pousse, je m'accroche comme une folle à la table de travail.

2h04 on me pose ma petite puce sur le ventre. Elle est magnifique. La SF me félicite car j'ai très bien poussé et comme il fallait. Elle me dit que j'ai fais ce qu'il faut pour qu'on évite de l'aide. Je pense que je ne suis pas passée loin des forceps, à cause de son petit coeur qui a ralenti. C'est surtout ça qui m'a fait pousser comme une dingue. La SF avait les yeux rivés sur le monito dès qu'elle le pouvait. J'étais très concentrée, je ne voyais qu'elle, pendant ce moment, plus personne n'existait autour de moi, il n'y avait que la SF (désolée chéri, mais tu le sais je te l'ai déja dis !). On me laisse Leen sur le ventre 30mn environ sans couper le cordon. Après la délivrance du placenta (que nous examinerons avec la sage femme), je demande quels sont les dégats, ce qui fait rire la SF. Elle regarde (j'avais demandé entre 2 à chéri si elle m'avait coupé), pas de déchirure, elle laisse comme ça, j'aurais moins mal. Après tout ça, vient l'heure de voir si tout va bien pour elle. C'est le cas, elle pèse 3.295kg. Belle petite fille.

Vers 6h du matin on m'emmène en fauteuil (j'ai réussi à me lever pour qu'on m'enlève la perfusion, j'ai même fais le tour de la salle de naissance et rangé mes affaires!) dans ma chambre au 3ème étage.

C'est ensuite le début de courtes nuits, de pleurs, de fatigue, de tétées toutes les heures, mais que des moments de bonheur...

Commenter cet article

Virginie 03/12/2013 11:44

Wouahou j'ai envie de chialer !!! c'est trop mignon (enfin pas tout...) mais ton texte est plein d'émotions...
Gros bisous à mini-sushi et à toi

Sandy D 02/12/2013 22:29

Oh les souvenirs....c'est beau même si on en chie un max!! (bon moi ça a fini en césa les 2 fois...) mais ça en vaut la peine!! félicitations encore pour ta beauté!! bisous

sushi 03/12/2013 10:39

Merci beaucoup ! C'est vrai qu'on souffre beaucoup mais on oublie vite au final!
Bisous!!!