Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mercredi 23 février, premier jour du reste de ma vie.

Publié le par sushi

7h30, internes et compagnie passent voir si tout va bien. Ouais ouais, laissez moi dormir. On me réveille à 8h, je dois faire ma toilette et me lever de mon lit. L'infirmière me fait la toilette de mes jambes et de mon dos dans le lit (en position assise). Sensation bizarre, ça tourne un peu au moment de se lever. Elles sont deux pour me retenir. Direction salle de bain, pour petite toilette au lavabo sur la chaise, puis direction le fauteuil. C'est déjà l'heure de repartir pour la radio de vérification (si pas de fuite).

Abandonnée encore une fois dans le couloir du service de radio, il fait sombre. Oups, faut encore que je me lève pour faire la radio. Quel calvaire. J'ai du mal à tenir debout, surtout que sur leur machine je n'ai aucun appui. Le produit à boire est vraiment infect. Si j'avais le choix je ne le boierai pas, mais pas le choix. Je dois changer de position plusieurs fois, je dois même m'allonger. Mais il faudra attendre un peu, car j'ai des nausées et vraiment l'impression que je vais vomir. J'ai un moment de panique car je les entends dire qu'il y a une fuite et que je ne pourrais plus boire (aaaaaaaaaaaahhhh!!!).

L'examen est terminé, retour couloir sans explication. En chambre, on me dit que le médecin va regarder les radios et que l'infirmière passera me voir à ce moment là.

11h15, elle arrive avec une carafe d'eau et un verre. Pas de fuite (gros ouf de soulagement), j'ai le droit de boire. J'ai soif mais je m'endors avant d'avaler une seule goutte.

12h20, à ma grande surprise, le plateau repas arrive, je me dis "déjà"! En plus il y a vraiment beaucoup à manger dessus, mais 2 bouchées de viandes et 2 bouchées de purée me suffiront. Je garde les 3 yahourts pour l'après midi comme me le conseille l'infirmière.

J'attends l'arrivée de mon chéri avec impatience. 14h, il arrive, on discute, je suis moins dans le gaz que la veille. Vers 16h, je me sens fatiguée, je m'installe dans le lit pour dormir, c'est ce moment là que les infirmières choisissent de débarquer. Elles me demandent comment je me sens, et si le repas est bien passé (sous entendu pas vomi). Comme tout va bien, j'ai le droit de sortir. On est un peu sur le cul, on avait pas prévu que je sorte aussi vite, on pensait plutot au lendemain. Je suis contente quand même car les journées à l'hopital sont vraiment longues.

 

Je repars avec 2 ordonnances, une avec les médocs (piqûres pour phlébite, doliprane pour douleur et comprimé pour pansement gastrique) et une pour une infirmière à domicile (les piqûres sont sur 28 jours et 2 prises de sans par semaine pour vérifier les plaquettes). Prochain retour à Amiens le 11 avril.

Avant de partir je demande quelques conseils pour la nourriture.

 

Le lendemain je prends rdv avec mon nutritionniste (1er avril, j'ai le temps d'attendre) et mon médecin traitant. Je n'ai pas revu le chirurgien après mon opération, je trouve ça dommage.

 

Je dois maintenant "apprivoiser" mon nouvel estomac.

Commenter cet article